Prendre conscience

Les déchets plastiques

En septembre 2016, nous étions 4 étudiants de l’École nationale d’architecture de Versailles. Pendant 6 mois, nous étions chargés de concevoir un campus en plein coeur du désert du Kenya. Le défi ? Utiliser des ressources locales et renouvelables. En explorant les environs, nous avons découvert une décharge à ciel ouvert. Cela nous a fait prendre conscience de la réalité de la (mauvaise) gestion des déchets dans le monde. En 2015, plus de 6 milliards de tonnes de déchets plastiques étaient ainsi accumulées à travers le monde dans des décharges, en pleine nature ou dans l’océan.

Le principal problème, c’est qu’en recyclant une bouteille plastique en une nouvelle bouteille, nous ne faisons que repousser le problème. Dans une nouvelle bouteille, il faut toujours ajouter du plastique vierge pour maintenir la qualité. Puis la défaillance de notre système de collecte, tri et recyclage font qu’à chaque cycle une partie du plastique est perdue. Ce n’est pas une solution durable. 

L’éco-construction à partir de déchets plastiques

En parallèle, nous nous sommes rendu compte que les matériaux de construction habituellement utilisés avaient des conséquences désastreuses sur la planète. Aujourd’hui encore, le béton reste le matériau le plus utilisé. Celui-ci pose le problème de la surexploitation du sable et d’une consommation de CO2 conséquente à chaque tonne. Il fallait trouver une alternative durable, inventer un nouveau matériau d’éco-construction vertueux.

Rapidement, nous nous sommes penchés sur l’utilisation des déchets, et en particulier des déchets plastiques. Nous sommes tout de suite passés à l’action. Nous avons récupéré des déchets plastiques en fouillant les poubelles versaillaises. Ensuite, nous les avons triés, broyés et chauffés dans un four maison.

Et c’est comme ça qu’est né le premier échantillon Le Pavé. Tout juste sorti du four, il était beau et résistant. Nous avions créé un nouveau matériau aux possibilités créatives infinies et aux propriétés mécaniques vraiment intéressantes.

Agir à grande échelle

D’un projet étudiant à une association

Nous avons tout de suite décidé de monter un projet associatif pour prolonger l’expérimentation autour du plastique. Notre objectif était simple : contribuer à résoudre la pollution plastique et réinventer le secteur du bâtiment.

Avec les caractéristiques naturelles de notre nouveau matériau, il est cohérent de l’utiliser comme revêtement de sol. Le Pavé est né comme l’idée de proposer un revêtement de sol.

Chaque année en France, environ 250 millions de mètres carrés de revêtements de sol sont fabriqués. Cela représente un potentiel de 250 000 kg de plastiques valorisés dans ce matériau innovant.

D’une association à un projet d’entreprise

Très rapidement, nous avons réalisé l’ampleur des chantiers à mener, à la fois pour résoudre la pollution plastique et créer un éco-matériau utilisé à grande échelle. Pour mener à bien notre mission, une structure juridique d’entreprise était plus pertinente qu’une structure associative. Il fallait industrialiser notre technique de transformation des déchets plastiques pour rendre accessible notre matériau d’éco-construction. C’est ainsi qu’est née l’entreprise sasminimum, avec Le Pavé comme premier projet…

Le parcours d’un déchet plastique était et reste très obscur en France. Au début, nous avions créé un partenariat avec une entreprise sénégalaise par le biais de Waste & Hope. Cette entreprise sociale française a développé un label pour un plastique équitable et solidaire. Aujourd’hui, nous avons décidé de faire du 100% Made in France : de l’origine des matières premières à la valorisation des produits en fin de vie, en passant par la fabrication et l’utilisation. C’est en étant au plus proche de nos fournisseurs, de nos producteurs et de nos utilisateurs finaux, que nous pouvons mettre en place une économie réellement circulaire.

sasminimum

Aujourd’hui : Le Pavé

Aujourd’hui, nous sommes une équipe de 14 personnes engagées pour un futur souhaitable. Nous développons Le Pavé avec passion depuis notre atelier aux portes de Paris, à Pantin. Nous construisons un éco-matériau d’exception durable et aux multiples applications, toujours à partir de déchets plastiques.

Au format standard, Le Pavé se présente sous forme de plaques. Celles-ci mesurent 650 x 650 mm et ont différentes épaisseurs, 4, 8 ou 12 mm. L’avantage, c’est que ces plaques recyclées se travaillent comme du bois. Elles peuvent être découpées, poncées, percées… et peuvent même se thermo-former. Nous pouvons également réaliser des plateaux sur-mesure qui s’adaptent à des dimensions supérieures. Ceux-ci se posent alors sur un support en bois, comme nos plans de travail.

Concrètement, avec 1 tonne de déchets plastiques, Le Pavé c’est :

100 mètres carrés

de plaques d’éco-construction fabriquées

1 500 kg de CO2

évités par rapport à une tonne de plastique PEHD vierge

Depuis 24 mois, Le Pavé ne cesse de démontrer les bienfaits d’utilisation de son matériau. À la fois polyvalent et doté d’un capital créatif infini, il séduit les acteurs de l’industrie dans son ensemble. Le Pavé rassemble des designs inspirants et innovants aux applications diverses et variées : revêtement de bar, mobilier, portes-savon, revêtement de sol, plateau du bureau, plan de travail de cuisine, revêtement de mur, consoles… À travers nos créations, nous démontrons qu’une adéquation entre plastique et marché du mobilier est possible. En effet, nous avons déjà recyclé plus de 20 tonnes de plastique grâce à nos partenaires comme adidas, Galeries Lafayette, Veja, Bouygues Immobilier ou encore Peugeot. 

Demain : créer de nouveaux éco-matériaux et démocratiser leur usage

 

Nous sommes fiers de ce que nous avons fait jusqu’à maintenant mais nous ne souhaitons pas nous arrêter là. Le Pavé n’est que le début d’une belle et longue aventure avec sasminimum. Notre raison d’être ? Du déchet à la ressource, proposer une matière durable et sensée. Chaque jour, nous faisons des tests avec différentes matières vouées à être jetées pour imaginer les éco-matériaux de demain. Nous avons pour ambition de pouvoir valoriser l’ensemble des déchets qui n’ont pas de débouchés aujourd’hui : ceux dont personne ne veut, ceux qui ne sont pas recyclés et qui ont de grandes chances de finir dans la nature. 

Du déchet à la ressource, proposer une matière durable et sensée.

Mais sasminimum, c’est bien plus que de simples éco-matériaux. Nous avons à coeur de fédérer des personnes. Dans le cadre de notre démarche vers une économie circulaire, le Pavé s’engage à faire de l’après-vie du plastique une priorité dès la conception. Déterminés à changer notre perception des déchets, nous collaborons avec les acteurs locaux désireux d’adopter et promouvoir des pratiques plus responsables. Nous nous associons notamment avec designers, architectes, coopératives, associations et écoles pour créer la prochaine génération de produits durables

Suivez notre aventure et nos prochaines réalisations sur Instagram @le.pave.

Ligne

Rejoignez nous sur Instagram et Facebook : @le.pave

Instagram Chaise

Matiere Plastique
Plan de travail - Insta
La Stèle Le Pavé